Un peu d’histoire

cinco-de-mayo-festival-2016Ces derniers jours, Los Angeles s’est retrouvée peu à peu couverte d’affiches colorées invitant à célébrer le « Cinco de Mayo », le 5 mai. Quelle genre de fête mexicaine est-ce donc ? L’indépendance ? À défaut, et à tort, c’est ce que la plupart des gens pensent. En réalité, cette célébration commémore une victoire de guerre des Mexicains sur les Français au 19eme siècle. Explications :

Le Mexique obtient son indépendance le 27 septembre 1821, et quelques décennies plus tard, en 1861, le pays a quelques soucis financiers. Ses débiteurs de l’époque, la France, l’Angleterre et l’Espagne, en sont quelque peu frustrés, et envoient des navire de guerre faire pression sur le gouvernement de Benito Juárez. Ce dernier parvient à négocier avec l’Angleterre et l’Espagne, mais Napoléon III, lui, est plutôt chaud pour des négociations musclées. Le général de guerre Charles Latrille de Lorencez envoie alors un contingent de 6000 valeureux soldats vers la ville mexicaine de Puebla le 5 mai 1862, en espérant que l’affaire sera vite réglée. Mais Juárez et son général Ignacio Zaragoza se préparent (fortification de la ville, artillerie lourde, …) et passent à l’attaque avant l’armée française. La bataille se termine au coucher de soleil, avec beaucoup moins de pertes chez les soldats mexicains que chez les français. Ces derniers mettent un an à se ressaisir, et reviennent à Puebla pour une seconde bataille qui dure 2 mois, et qui se termine par la prise de la ville et, plus tard, celle de Mexico. Les forces d’occupation françaises se retireront du pays en 1867, après des années de consolidation impossible de l’empire mexicain et d’affrontements incessants avec les forces de Juárez. C’est à ce moment-là que Maximilien 1er de Mexico, que Napoléon III avait instauré comme empereur du Second Empire mexicain en 1864, se fera exécuter par l’armée mexicaine.

800px-Edouard_Manet_022Édouard Manet, Exécution de Maximilien, 1968.

La victoire du 5 mai 1862 n’était donc pas décisive, mais elle est restée dans les mémoires pour sa forte portée symbolique. Aux États-Unis, le 5 mai sert à la communauté mexicaine de célébration de sa culture au sens large, et dépasse le cadre d’une  commémoration de victoire. Concerts de rue, pinatas, défilés, fanfares, margaritas : tous les quartiers mexicains de Los Angeles vont s’animer jeudi prochain, et Thomas et moi irons à Downtown pour en profiter. Au Mexique, en revanche, le Cinco de Mayo est surtout important pour la ville de Puebla et ses alentours, le reste du Mexique ne semble pas le célébrer.

Pour les anglophones, plus d’infos ici : http://www.history.com/topics/holidays/cinco-de-mayo

Je posterai dans ce même article des photos du Cinco de Mayo, si je parviens à en prendre des sympathiques. [EDIT : bon en fait il n’y aura pas de photos parce que ce n’était pas terrible là où nous sommes allés, il n’y avait quasiment pas de Mexicains, il n’y avait pas grand monde d’ailleurs puisque le temps était plutôt médiocre – oui, pour une fois] Dimanche prochain, nous partons à l’aventure en camping-car (ou « RV », Recreational Vehicule comme ils disent ici), direction les parcs naturels de l’Arizona, de l’Utah, pour finir par le Yellowstone. Nous prendrons l’avion le 20 mai, directement après avoir rendu notre véhicule. C’est donc notre dernière semaine à Los Angeles. J’essaye de profiter de chaque endroit quand je sais que c’est la dernière fois que j’y passe.

2 Replies to “Un peu d’histoire”

  1. Encore un bel article qui montre ta curiosité et ton envie de comprendre le monde: tu sais nous faire partager tes intérêts. Pour tout ça et pour le reste Merci!
    Ce mois de mai sera un mois riche d’émotions….en plus de ton anniversaire!….
    prenez soin de vous et soyez heureux!

  2. Je n’avais pas lu l’EDIT ; sympa l’idée du camping-car (son sobriquet américain plaira à mon mari !)… Vous êtes donc sûrement sur les routes, c’est une très belle conclusion à vos 9 ou 10 mois américains…! Mettez-vous en pleins les yeux et lisez quelques livres de Labro sur ses expériences américaines.
    Good trip et bon retour chez m… nous ! <3
    Merci Maureenette ! 🙂

Comments are closed.