La fête nationale

La République Populaire de Chine a été proclamée le 1er octobre 1949 par Mao. La Chine a donc célébré mardi dernier les 70 ans du régime communiste. Ce n’était pas un anniversaire anodin !

Nous avons commencé à sentir la préparation de la célébration lorsque, une semaine avant, les lampadaires de toutes les avenues ont été parés de drapeaux rouges à étoiles jaunes. De l’université au centre, on en voyait partout. Cela nous rappelait qu’on était bien en Chine, au cas où on l’aurait oublié. La veille du 1er octobre, les utilisateurs de WeChat (le réseau social de messagerie ultra-populaire) ont commencé à publier des images et des articles débordants de ferveur pour célébrer l’anniversaire de leur pays.

Thomas et moi avons décidé d’aller voir ces festivités d’un peu plus près. Nous avons pris le bus jusqu’au pont de l’opéra de Zhuhai, puisque nous avions cru comprendre que c’était là-bas que certains défilés avaient lieu. Malheureusement, nous n’avons vu aucun événement ou manifestation célébrant les soixante-dix ans du régime. Il fallait s’en tenir aux écrans géants des centres commerciaux qui diffusaient des images du défilé de Pékin. En revanche, une chose nous a frappé : de nombreux Chinois flânaient par-ci par-là, beaucoup plus qu’à l’ordinaire. En fait, puisqu’ils ont peu de jours fériés, les trois jours du 1er au 3 octobre sont une pause bienvenue lors de laquelle ils peuvent retrouver leur famille et se promener en ville. Ils font du shopping dans les malls, ou s’assoient ensemble dans les parcs, profitant de la brise marine. Bon, bien entendu, il y en a qui travaillent encore : il faut bien que les cafés et les restaurants tournent… Heureusement pour eux, ceux qui ne sont pas en vacances peuvent gagner jusqu’à trois fois plus qu’un jour ouvré normal.

J’ai retrouvé en fin d’après-midi une Chinoise rencontrée sur une application d’échange linguistique. Elle s’appelle Pingping, et travaille à Zhuhai depuis 6 ans. Elle souhaitait pratiquer l’anglais avec moi, et apprendre aux passage quelques mots de français, tout en me permettant de pratiquer mon madarin. Nous avons bu un café dans un lieu très sympathique depuis lequel il y avait une vue superbe. Elle m’a ensuite emmenée au bord de la mer pour une petite promenade, avant de m’inviter au restaurant pour déguster un délicieux wok végétarien !

Voici les photos de cette journée nationale, agrémentées de quelques clichés de Tangjia, le quartier de l’université, où Thomas et moi sommes allés profiter de l’ambiance très vivante de ces jours fériés à la chinoise :

2 commentaires sur “La fête nationale

  1. Bravo pour ce nouveau blog 👏
    Cela permet de voyager avec vous et de découvrir une partie de cet immense pays 😊 Merci pour ces superbes photos 📷 😉

Les commentaires ne sont pas autorisés.