La cantine, c’est pas mal

Avant d’arriver en Chine, j’étais obsédée par une chose : la nourriture ! Pour moi la cuisine chinoise était synonyme de variété, de saveurs fortes, de tofu croquant, de sauce soja onctueuse, de légumes verts fondants… et d’autres choses non identifiables. Notre premier contact avec la cuisine s’est fait le soir de notre arrivée : l’hôtel du camps est situé juste en face de l’une des cantines de l’université. Parmi les options où se servir, nous avons choisi le WuZhu Garden, qui est de loin mon préféré jusqu’à maintenant. Le concept est simple : on choisit des ingrédients avec une pince, on les place dans un grand bol, on paye au poids, et tout ça ressort une quinzaine de minutes plus tard sous forme de soupe cuisinée. Un régal ! Pour moi, parce que Thomas est plus sceptique : on ne sait pas de quoi est faite la soupe… impossible à dire en la goûtant, et nos tentatives de communiquer avec la dame qui la sert n’ont aboutit à rien. Mais voilà ce que ça donne :

Et voici la cantine :

Dès que ma situation sera régularisée, j’aurai une réduction de 8 yuans sur tous les repas de cantine. Ce qui fait que ce genre de soupe me coûtera entre 1 et 2 euros, selon le poids. Pour l’instant j’ai essayé deux autres stands seulement : le classique plateau de self, et le bol de riz avec du tofu grillé et des aubergines. Tout cela était bon, sans être excitant. J’aime bien aller à la cantine, au milieu des étudiants qui, même s’ils ont les yeux rivés sur leurs téléphones, sont intéressants à observer. L’atmosphère ne prête pas spécialement au confort et à la détente, mais j’aime bien me sentir au milieu de l’agitation universitaire, et voir ce que les autres mangent. Une de mes collègues chinoises m’a emmené lundi dans la seconde cantine du campus, que je ne connaissais pas encore ! Les repas y sont sensiblement les mêmes. J’ai pris la formule riz + trois garnitures. Voyant que j’en avais seulement pris deux (végétariennes), la dame de cantine m’a rajouté plus de légumes et de riz. J’ai cru que j’allais exploser.

Le lendemain de notre arrivée, nous avons essayé de prendre le petit-déjeuner dans la première cantine. Erreur : trop de pains fourrés à la viande, des pâtisseries tellement grasses que l’huile gouttait quand on mordait dedans, un pudding de riz insipide… et un lait de soja trop sucré. Nous avons depuis trouvé une alternative : les gâteaux de lune. Ces gâteaux sont faits spécialement pour le festival de la mi-automne qui approche. Dans les magasins, nous avons donc essayé l’une des nombreuses promotions de saison, et acheté deux paquets de gâteaux de lune pour le prix d’un.

Moi j’aime bien, mais les préfère les variétés plus moelleuses que celle-ci dont la pâte est feuilletée. En revanche, la pâte de haricot rouge au milieu est délicieuse, et nourrit bien. Thomas, quant à lui, en a fait une overdose, et est dégoûté quand il en voit dans les magasins.

Je ne prends pas énormément de photos de ce que je mange, mais je ferai un effort pour vous donner une idée plus précise de nos expériences culinaires. Nous avons eu de bonnes surprises, comme trouver un restaurant végétarien qui servait uniquement des assiettes de légumes très épicés (je pleurais à la fin, c’est donc Thomas qui a fini mon assiette), ou un boui-boui perdu du centre ville avec des plats très simples mais bons. Par contre, nous avons eu aussi des nouilles chères et sans goût, ou des champignons un peu crados. Pour l’instant, on découvre… une chose est sûre : en Chine, manger dehors n’est pas plus cher que de se faire à manger ! Vu qu’on n’a pas de cuisine pour le moment, c’est tout aussi bien !

3 commentaires sur “La cantine, c’est pas mal

  1. Waouh ! Tout ça à l’air bien sympa ! Je suis impressionné par la taille et l’espace de la cantine ! J’en fréquente deux ici et je trouve qu’elles sont un peu juste… En tout cas, c’est top, tu ne vas pas te ruiner pour le prix du repas. Bientôt, je vais aller au magasin asiatique et donc je vais essayer les « gâteaux de lune » (merci pour l’info) … en évitant d’en manger de trop… ?

  2. Moi si je tombe sur un truc bourré de viande, c’est la bonne nouvelle du jour ! 🙂 Donc même pas peur !
    C’est le pays des variétés culinaires me dit mon Guide du Routard, je vais tout écumer les yeux fermés… Je vais apporter mes médocs pour les maux d’estomac (et autre…!) pour le super pimenté ! 😉
    *Oui, fais tourner les images de bouffe.*
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *