Batu caves

Accueil » Batu caves » Batu Caves
P1020132.resized.JPG
P1020132.resized.JPG
Entrée des Batu caves
P1020135.resized.JPG
P1020135.resized.JPG
Statue de Murugan, dieu préféré des Tamouls
P1020139.resized.JPG
P1020139.resized.JPG
C'est la plus grande statue de Murugan au monde
P1020143.resized.JPG
P1020143.resized.JPG
La volée de marches pour arriver aux grottes abritant les sanctuaires
P1020146.resized.JPG
P1020146.resized.JPG
P1020147.resized.JPG
P1020147.resized.JPG
P1020148.resized.JPG
P1020148.resized.JPG
Entrée de la grotte
P1020149.resized.JPG
P1020149.resized.JPG
P1020153.resized.JPG
P1020153.resized.JPG
L'un des nombreux singes chapardeurs
P1020161.resized.JPG
P1020161.resized.JPG
P1020163.resized.JPG
P1020163.resized.JPG
P1020164.resized.JPG
P1020164.resized.JPG
P1020167.resized.JPG
P1020167.resized.JPG
P1020169.resized.JPG
P1020169.resized.JPG
Statue de Hanuman

Au nord de Kuala Lumpur se trouve l’un des plus hauts lieux de pèlerinage hindouiste de Malaisie : les Batu caves. Dédié au dieu Murugan, très prisé des Tamouls, il accueille une foule de fidèles et de touristes. Les nuages gris qui s’amoncelaient dans le ciel lors de ma visite n’ont fait que souligner la beauté entêtante du sanctuaire. Ses couleurs vives et chaleureuses suffisaient à illuminer le paysage sans tomber dans le kitsch pourtant incontournable des temples hindouistes de l’Inde du Sud. À l’intérieur de la grotte, où se trouvent les principaux lieux de prière, les chants des prêtres résonnaient dans l’obscurité en se mêlant à ceux des coqs et aux cris des singes, dans une cacophonie étrangement agréable. Sans l’ombre d’un doute, c’était l’une de mes visites les plus mémorables en Malaisie jusqu’à maintenant. Je me suis retrouvée dans le Sud de l’Inde pendant quelques instants…

Un commentaire


  1. C’est sublime en effet. Bien qu’on dirait l’entrée d’un parc d’attractions au début… ^^

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.